Oh, on dirait bien que tu n'es pas en mode mobile ! Clique droit et fais "inspecter" puis appuie sur "toggle device toolbar". Il ne te reste plus qu'à choisir un format de téléphone (iPhone 5/SE par exemple) en mode portrait pour avoir accès à l'application.

Pomme d'amour ou de discorde ?

Entrer
Deux téléphones au-dessus d'un cercle jaune avec le logo en forme de pomme/coeur avec un éclair sur le dessus

Swipe vers la gauche pour changer de dieu ou swipe vers la droite pour discuter avec le dieu qui te plaît !

J'ai compris

Messages

Illustration d'Athéna.
  • Athéna

    La meuf prise de tête.

    Je suis la digne descendante de Zeus et Métis. Les mortels me font des offrandes et m’honorent pour ma sagesse et ma stratégie militaire. On a prédit à mon père qu’il aurait un fils qui le renverserait et prendrait son trône, alors quand ma mère lui a annoncé qu’elle était enceinte, il l’a avalée. C’est monnaie courante dans ma famille. Bref, ça lui a valu quelques bonnes migraines donc il a demandé à Héphaïstos de lui ouvrir le crâne. C’est comme ça que je suis née, armée et en armure… Épique dès les premiers jours ! J’ai passé beaucoup de temps à aider les héros grecs dans leurs quêtes et il m’est arrivé de m’impliquer dans les disputes des mortels. Mais ils ont besoin de moi et je suis incapable de rester impuissante ! Les grecs me préfèrent en général à Arès, qui est beaucoup plus désagréable - il faut l’avouer. Ils ont même nommé Athènes par rapport à moi - mais n’en parlez pas à Poséidon, il deviendra tout rouge de colère. Sinon, abandonnez tout de suite l’idée d’avoir un rencard avec moi : je suis chaste et je compte le rester. Vous n’aimeriez pas vous faire mettre au tapis par une nana, si ?

  • Athéna

    Les alliances.

    • Achille : pendant la guerre de Troie, j’ai veillé sur Achille. Je l’ai prévenu qu’il était le favori des dieux et qu’il allait gagner son combat contre Hector. Durant ce même combat, je lui ai rendu plusieurs fois son javelot. Sans vouloir me vanter, je lui ai été d’une grande aide.
    • Zeus : je me suis alliée avec mon père pour permettre à Ulysse de rentrer chez lui, à Ithaque, après 20 ans d’errance. Poséidon laissa ainsi le mortel tranquille. Pauvre chou.
    • Héraclès : j’ai offert au héros des cymbales de bronze pour l’aider à battre les oiseaux de Stymphale. Sa réussite est en partie la mienne, mais chut.
    • Apollon, Héra, Poséidon : Je me suis liguée contre Zeus, mon père, avec Apollon, Héra et Poséidon. Nous l’avons ligoté pour le punir de son orgueil, mais il est parvenu à se libérer et nous l’a tous fait payer. On aurait dû s’en douter.
    • Diomède : j’ai décidé de protéger Diomède pendant la guerre de Troie, lui permettant de blesser Arès au flanc et de percer la main d’Aphrodite grâce à sa lance. Je lui ai donné la force et le courage pour qu’il se distingue de tous les autres Grecs et obtienne la gloire.
    • Jason : j’ai supervisé la construction de l’Argo et j’ai conseillé à Jason d’utiliser du chêne de Dodone. C’est vraiment du bois de qualité !
    • Persée : Persée était déterminé à tuer la Gorgone Méduse, alors je lui ai prêté mon bouclier. Comme celui-ci reflète énormément, il a pu l’utiliser pour voir Méduse sans la regarder dans les yeux. Habile !
    • Ulysse : j’ai promis que j’aiderais Ulysse pendant la guerre de Troie. Je l’ai aidé à rentrer chez lui à Ithaque avec l’aide de mon père, Zeus, pour que Poséidon le laisse tranquille. Je l’ai aussi prévenu, déguisée en jeune homme, que des prétendants importunaient sa femme et son fils, et nous avons élaboré un plan ensemble pour les en débarrasser. Il méritait d’être enfin tranquille.
  • Athéna

    Les engueulades.

    • Apollon : mon demi-frère et moi avons été rivaux pendant la guerre de Troie. Apollon essaya d’empêcher Diomède (mon protégé) de gagner la course de chars lors des jeux funéraires de Patrocle. Qu’il est puéril...
    • Arachné : Arachné tissait divinement bien. J’ai organisé un concours et je n’ai pas vraiment apprécié que la mortelle se moque des dieux. Pour me venger, je l’ai transformée en araignée. Elle n’a eu que ce qu’elle méritait.
    • Pâris : j’ai été furieuse de ne pas être désignée comme étant la plus belle des déesses par le mortel. J’ai donc pris parti pour les Grecs durant la guerre de Troie… Nah !
    • Arès : j’ai aidé Diomède à blesser Arès pendant la guerre de Troie, obligeant le dieu de la Guerre à aller se faire soigner sur l’Olympe. De toute façon, personne ne l’aime.
    • Poséidon : Poséidon l’a un peu mal pris quand les Grecs ont décidé que je serai la protectrice d’Athènes et qu’ils ont nommé la ville d’après moi. En effet, je leur ai offert un olivier alors que Poséidon a proposé un étalon de guerre et de l’eau salée. Quelle idée.
    • Zeus : quand nous nous sommes ligués contre Zeus avec Héra, Apollon et Poséidon, le roi des dieux a réussi à se délivrer et nous l’a fait payer. Il nous a rendu la monnaie de notre pièce à Héra et moi en nous ligotant.
Illustration de Poséidon.
  • Poséidon

    Le looser par excellence.

    Je suis le frère de Zeus et d’Hadès (entre autres) et le fils de Cronos et Rhéa. On me vénère pour ma gestion sans failles des mers et des océans. Je ne suis pas forcément très apprécié par les autres hommes en raison de mon charme indéfectible et de mon amour pour les femmes. On me reproche souvent de trop m’occuper des affaires des autres mais, paradoxalement, on me demande souvent mon aide pour punir des mortels… Rhaaaa, ces dieux, ils ne savent jamais ce qu’ils veulent. Il paraît que je suis un peu colérique, uniquement parce que j’ai poursuivi Ulysse pendant 20 ans. Ce que l’histoire ne dit pas, c’est qu’il avait aveuglé mon fils Polyphème (un Cyclope) et que donc, Ulysse méritait bien que je m’acharne sur lui, cet imbécile ! J’ai eu une petite obsession qui était d’avoir une ville qui m’appartienne et j’ai peut-être voulu voler des villes qui étaient déjà prises, mais promis, je toucherai pas à vos affaires. Pas trop. Mais vous savez ce qui me rend si cool ? Moi, j’ai un trident. Et c’est vachement pratique pour retirer des petits bouts de plancton entre les dents.

  • Poséidon

    Les alliances.

    • Aphrodite : Aphrodite m’a aidé à obtenir vengeance de Minos, à qui j’avais offert un magnifique taureau blanc pour qu’il soit sacrifié. Il n’a pas voulu, je l’ai puni. Merci Aphro’.
    • Apollon, Héra et Athéna : nous nous sommes tous unis pour punir Zeus de son orgueil. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. En tout cas, Apollon, Héra, Athéna et moi on a fait une bonne équipe pour le coup !
    • Enée : je l’aime bien ce gamin, j’sais pas pourquoi ! Du coup, un jour qu’il était en danger (pendant la guerre de Troie j’crois), je l’ai sauvé en le transformant en nuée. C’est le seul Troyen que j’apprécie. Faut dire qu'il gagne des points en ayant Aphrodite pour maman.
  • Poséidon

    Les engueulades.

    • Athéna : les Grecs ont choisi cette garce d’Athéna pour représenter Athènes. J’avais offert de magnifiques étalons et une source d’eau (salée, chut, n’en parlons pas) et elle leur avait promis un olivier. Un olivier ! Sérieusement !
    • Hadès : même ce crétin d’Hadès, qui sort des Enfers une fois l’an, a droit à une ville ! C’est Argos. Alors pour me venger de ne pas l’avoir eu, j’ai asséché l’Argolide. C’est la région d’Argos et elle est dénudée d'intérêt du coup.
    • Hélios : encore une histoire de ville. Je voulais Corinthe, il voulait Corinthe, il l’a eu, je le déteste. Simple, basique.
    • Ulysse : on s’en fout de sa vie à ce débile mental. Il a rencontré mon fils, Polyphème (un Cyclope, t’sais, la bestiole à un oeil) et il lui a enfoncé un javelot dedans. Ouais, il l’a aveuglé. J’ai pas trop apprécié, alors il a passé 20 ans à rentrer chez lui. Si on m’avait laissé faire, il serait toujours en train d’essayer.
    • Zeus : Zeus pardonne pas franchement facilement. On a voulu lui faire payer son orgueil, il nous a obligé Apollon et moi à travailler pour le roi Laomédon et ainsi bâtir le mur de Troie. J’aime pas bosser pour les humains, ça donne l’impression qu’on est pas si puissants que ça.
Illustration d'Aphrodite.
  • Aphrodite

    La casse-couilles de service.

    Cronos a coupé les noisettes de mon père. Elles sont tombées dans la mer et c’est ainsi que je suis née ! Apparemment, mon prénom veut dire “née de l’écume”... Je suis la déesse de la sexualité humaine, de la beauté féminine et de la fécondité. Rien que ça. Je suis mariée à Héphaïstos mais je vais vous dire un secret… J’ai toujours préféré Arès. Il faut dire qu’il est plus beau et mieux fichu ! D’ailleurs, il se peut que j’ai trompé Héphaïstos avec Arès, alors pour se venger, mon époux a créé un filet magique dans lequel il nous a piégé pour que les autres dieux viennent se moquer de nous ouvertement. Je suis toujours très en colère après lui ! Quand Eris est arrivée au mariage de Thétis et de Palas et qu’elle a laissé tomber une pomme d’or marqué “à la plus belle”, c’est Pâris qui a dû départager. Je lui ai proposé d’avoir Hélène de Troie comme épouse (réputée pour être très belle) alors il me l’a donnée… Et ainsi a commencé la guerre de Troie. On ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs ! N’empêche que je la méritais, cette pomme.

  • Aphrodite

    Les alliances.

    • Jason : Médée est tombée amoureuse de Jason et l’a aidé dans sa quête de ramener la Toison d’or grâce à moi. En fait, j’avais demandé à Eros de tirer une flèche d’amour sur la magicienne. Eh, l’amour ça me connaît.
    • Pandore : j’ai doté Pandore, la première femme, de l’art de séduire et de la beauté. Vu sa tête, il lui fallait au moins ça.
    • Pâris : j’ai protégé Pâris contre Ménélas. Qui plus est, Pâris m’a donné la pomme d’or (aussi appelée pomme de la discorde), me désignant plus belle femme du monde en échange d’Hélène qui deviendra son épouse. J’ai un certain sens des négociations.
    • Poséidon : j’ai suscité un désir brûlant de Pasiphaé (femme de Minos) pour un taureau afin d’aider Poséidon à obtenir sa vengeance. C’est une longue histoire, mais il était content.
  • Aphrodite

    Les engueulades.

    • Arès : Arès et moi avons eu une liaison. Malheureusement, nous nous sommes fait prendre dans un filet magique en pleine action, filet qu’Héphaïstos (mon mari) avait créé pour que tous les dieux viennent se moquer de nous. Il est plutôt gentil, Héphaïstos, mais faut pas trop le chercher. Depuis, Arès me fait un peu la gueule.
    • Hélène : la plus belle des mortelles est tombée amoureuse de Pâris mais a gardé une certaine rancoeur contre moi d’avoir causé cette guerre. OK elle a perdu beaucoup de gens qu’elle aimait mais je la méritais cette pomme. Rabat-joie.
    • Diomède : le protégé d’Athéna, Diomède, m’a percé la main ! C’était très douloureux. Alors pour me venger, j’ai poussé son épouse à le tromper. Oups ?
    • Héphaïstos : je n’ai pas rien à reprocher à Héphaïstos si ce n’est que j’ai été obligée par Zeus de l’épouser alors que j’ai toujours aimé Arès. Je suis donc obligée de le détester. Logique implacable made by me.
    • Phèdre : puisque la mortelle ne vénérait qu’Artémis, je lui a inspiré un amour dévorant pour Hippolyte, le fils de Thésée (son époux). Il n’y a pas de raisons qu’Artémis soit sa seule favorite !

Page en construction.

Cette page sera disponible pour Juin.